Partagez | 
 

 (sameer) - we need to fly ourselves before someone else tells us how

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zaara Bhardwaj
    ••NOUVEAU :: Puis-je avoir une petite place ?
avatar

MESSAGES : 25
ETUDE/PROFESSION : Anciennement actrice, en ce moment présentatrice télé et propriétaire de Sareezaara marque de vêtements traditionnels indien de luxe.
AGE : 27 ans
STATUT CIVIL : Amoureuse de Sameer S. mais mariée à un riche producteur de film, qui ne souhaite pas signer les papiers du divorce.

MessageSujet: (sameer) - we need to fly ourselves before someone else tells us how   Dim 25 Oct - 17:45

Depuis sa venue à Mumbai les choses n’avaient pas l’air de bouger. C’était étrange à dire. Une fois les pieds en ville elle avait cru que les choses changeraient très vite mais elle s’était trompée. C’était trop simple. Beaucoup trop simple même. Elle avait besoin de parler aux bonnes personnes. Ses amis du moins ce qui l’avaient été il y a quelques années allaient pouvoir l’aider elle en était persuadée.
Elle se souvient d’ailleurs avoir eu cette conversation avec Dino, son meilleur ami qui était venu la chercher à l’aéroport. Après un vol de quelques heures venu tout droit d’Europe. Où elle avait du tourner la cérémonie des remises des awards qu’elle avait présenté cette année.
Elle soupire doucement, elle était perdue et au fond ça l’affectait plus qu’elle n’en était consciente. Elle ouvre les yeux et fixe le plafond décoré de sa chambre d’hôtel. Zaara n’avait pas encore eu le temps de visiter les diverses maison disponible dans la ville. Elle avait préféré prendre quelques affaires avec elle avant de s’installer définitivement en ville. C’était plus simple pour elle, mentalement premièrement. Parce que voir un tas de valises et de cartons à déballer avec un emploie du temps pareil ce n’était pas facile tous les jours. Elle se lève finalement se motivant pour aller prendre un café en dehors de cet hôtel et d’essayer de reprendre ses repères dans la ville.
Cela faisait un bout de temps qu’elle n’avait plus pris la peine de visiter et faire la touriste et ce bien qu’elle y soit la grande majorité de son temps. Passant rapidement sous la douche, elle s’apprête et une bonne heure après elle est prête à sortir prendre l’air. Elle en avait marre de se morfondre et de s’apitoyer sur son sort. Elle répond à quelques uns de ses mails et ses appels puis met son portable en mode avion. Elle ne voulait pas être joignable, pas aujourd’hui du moins. Le service lui apporte son café caramel qu’elle déguste tout en sortant de sa chambre. Sur son chemin vers le hall elle croise quelques célébrités avec qui elle discute quelques minutes. C’était bon de revoir d’anciens collègues avec qui elle avait bossé auparavant. Ca lui redonne un peu confiance et le sourire retrouve son visage. Voir des visages familiers au milieu de cette jungle ça lui faisait du bien.
En arrivant dans la hall elle parle avec la réceptionniste de quelques détails et en la saluant elle bouscule quelqu’un. « Je suis vraiment désolée. » lance Zaara en vérifiant les vêtements du jeune homme en face d’elle. En relevant son regard vers lui ses doigts se crispent et sa main gauche qui est libre tremble indiscrètement. Son cœur ne manque pas de faire un bond et de la mettre dans tous ses états. Sameer. Sameer. Sameer. Elle qui pensait être enfin prête à le revoir, elle s’était trompée. Il était comme dans ses souvenirs, charismatique, ses yeux expressifs qui avaient eu raison d’elle à l’époque. Son parfum se mélange avec l’air et elle n’arrive plus à faire la différence entre la réalité et le rêve. Elle ouvre la bouche mais aucun son ne sort, elle est tétanisée voilà ce qui se passait. Elle perdait ses moyens et elle regrettait d’être sortit de sa chambre. « Je… »  souffle l’indienne en détournant son regard. Sa main droite qui s’était resserrée sur son mug plein de café commence elle aussi à trembler et instinctivement comme un réflexe elle le lâche et il retrouve le sol la seconde qui suit. Elle ne prend pas la peine de reculer car son regard s’accroche sur le visage de Sameer, elle ne le quitte pas de peur de ne plus jamais le revoir, de n’être capable de le revoir seulement dans ses rêves. Le liquide l’éclabousse quelque peu et le bruit qu’il produit la sort de ses rêveries. « Sameer ? »  c’est tout ce qui sort de ses lèvres, tout ce qu’elle arrive à prononcer c’est ce prénom. La réceptionniste vient quelques secondes plus tard, elle l’aide à reculer alors qu’elle ne quitte pas Sameer des yeux. La dame lui demande si tout va bien et elle hoche la tête sans dire un mot. C’était étrange, elle qui pensait avoir réussis à l’oublier. Elle qui pensait avoir réussis à vivre sans lui, elle s’était complètement trompée.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Sameer Saxena
    ••FUTUR ADMIRATEUR :: Oh Yeah. Je fais partie du groupe !
avatar

MESSAGES : 215
ETUDE/PROFESSION : DIPLÔME DE DROIT & DE COMMERCE EN POCHE.
PAS DE BOULOT, DÉPENSE L'ARGENT DE SA FAMILLE
A FAIT UN BON PLACEMENT DANS LES PETITES AFFAIRES DE DINO, TOUCHE UN POURCENTAGE QUI LUI ASSURE DÉJÀ UNE RETRAITE PAISIBLE.. ALORS PAS BESOIN DE BOSSER.
AGE : 29ANS
STATUT CIVIL : En couple avec la plus délicieuse des psychopathes Rudhra ♥

MessageSujet: Re: (sameer) - we need to fly ourselves before someone else tells us how   Mer 28 Oct - 21:07


 Sameer & Zaara
"Un souvenir qui revient hanter mon présent..." 



Beaucoup de choses étaient en train d'arriver dans la vie de Sameer. Oh que oui, énormément de choses même, que le jeune homme ne sait plus ou donner de la tête. Entre les préparatifs du mariage, les visites chez ses amis, les soirées pour décompresser, les moments à tenter de se réconcilier avec sa mère, il n'a plus de temps pour lui. Et là, encore une fois, il doit faire quelque chose pour le mariage, toujours le mariage, avant même de dire oui, il commence déjà à sentir la pression de ce jour. Il ne va pas s'en plaindre, il est heureux d'avoir fait sa demande, de savoir que Rudhra a dit oui, qu'elle va devenir sa femme, son épouse, son double pour toujours, rien que d'y penser ça lui donne le sourire. Pourtant rien ne pouvait présager que les deux là pourraient un jour finir ensemble. Toujours à se prendre la tête, à s'insulter, à se taper dessus, à s'emporter quand ils sont dans la même pièce et pourtant aujourd'hui, plus rien de tout ça n'existe. Ils leurs arrivent encore de se disputer, comme tout les couples, mais ce n'est plus aussi intense qu'avant, c'est mesuré maintenant. Sameer fait des efforts pour Rudhra, tout comme la belle évite de lui dire des choses par rapport à sa famille. Enfin, Sameer sort de sa villa pour se diriger vers l'Indian Palace, apprêté pour passer une bonne journée, à organiser la décoration, préparer la liste des choses à faire, valider la réservation des chambres pour ses amis qui vont arriver, il sait qu'il va avoir beaucoup de choses à faire. Il se dirige vers sa voiture tout en sifflant avant de monter dedans et de filer vers l'hôtel. Une fois devant l’hôtel, il laisse sa caisse au voiturier, avant de filer directement dans le hall. Là, il fait un signe de tête à plusieurs personnes, sourire aux lèvres, il ne manque pas de faire le charmeur avec les femmes présentes. Ça reste Sameer, il ne faut pas croire qu'il va changer du jour au lendemain, c'est un dragueur, un charmeur, il aime regarder les femmes, ça ne va pas lui passer comme ça. Ni une, ni deux, le voilà qui file vers la réceptionniste. « Bonjour.. » souffle t-il sourire d'ange sur le visage. Il n'a même pas le temps de l'écouter lui répondre qu'une jeune femme trouve le moyen de lui renverser son café. Il prend une grand inspiration avant de soupirer. Il baisse d'abord le regard sur sa veste avant de relever la tête pour voir la personne qui vient de lui pourrir sa tenue en deux secondes. Et là, son cœur manque de partir en vrille, de sortir de son corps carrément. Il a le souffle coupé devant tant de beauté ? Devant une femme qui a fait partie de sa vie ? Devant un bonheur qui a pris la fuite ? Oui, c'est tout ça, c'est la belle Zaara qui se trouve devant lui. Il ne sait même plus quoi dire, lui qui trouve toujours une bêtise à raconter, une phrase pour engager la conversation, là, il n'est plus le même. Il ne dit rien, il est droit tel une statue devant la jeune femme. Son poing se serre le long de sa jambe, il tente de trouver les mots, de dire quelque chose, mais non, il n'y arrive pas. Alors pendant quelques secondes il va plonger son regard dans le sien, il va la regarder longuement, détailler son visage. Puis il va sortir de ses pensées quand il va l'entendre prononcer son prénom. Pourquoi était-elle en train de douter ? N'arrivait-elle plus à le reconnaître après plusieurs années sans le voir ? Il fait grincer sa mâchoire sans vraiment s'en rendre compte, puis il lâche un petit rire, légèrement taquin. « Zaara ? » tout en arquant un sourcil. Bien entendu qu'il sait que c'est elle, que c'est cette femme qu'il a aimé plus que tout dans ce monde. Cette même femme qui est partie du jour au lendemain sans lui donner de raison. Il détourne le regard quelques instants pour tenter de reprendre ses esprits, de se redonner un peu de force pour lui parler, pour l'affronter. « Que fais-tu ici ? » finit-il par dire tout en replongeant son regard dans le sien. Au fond, il est heureux de la voir ici, de la voir en pleine forme, en bonne santé, toujours aussi ravissante. Il ne pourra jamais dire le contraire, cette femme est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Zaara Bhardwaj
    ••NOUVEAU :: Puis-je avoir une petite place ?
avatar

MESSAGES : 25
ETUDE/PROFESSION : Anciennement actrice, en ce moment présentatrice télé et propriétaire de Sareezaara marque de vêtements traditionnels indien de luxe.
AGE : 27 ans
STATUT CIVIL : Amoureuse de Sameer S. mais mariée à un riche producteur de film, qui ne souhaite pas signer les papiers du divorce.

MessageSujet: Re: (sameer) - we need to fly ourselves before someone else tells us how   Mar 3 Nov - 17:49

Elle se sentait bête. Comme une adolescente, celle qu’elle a été un jour. C’était gênant parce qu’elle se rendait compte qu’il pouvait la voir, là devant lui toute tremblante ne sachant quoi faire devant lui. Elle s’en voulait d’être aussi fragile devant lui mais aussi de le laisser avoir un impact sur ses sentiments. Son rire résonne au creux de ses oreilles et lorsqu’il prononce son prénom tout son être s’enfui dans un tout autre monde comme s’il arrivait à la faire voyager. Ses yeux ne le quittent pas, elle ne souhaite pas perdre une seule seconde de peur de ne pas le voir partir. Sa réaction était exagérée elle s’en rendait compte parce qu’elle se souvenait de lui, très bien même comme si c’était hier. Elle se souvenait tellement bien de lui que des larmes lui montaient aux yeux mais il était hors de question de se montrer faible, de lui montrer qu’elle était autant affectée par ces retrouvailles. Pourtant c’était le cas et bien qu’elle y mette du sien elle n’arrivait pas à se contrôler. La gorge serrée et les yeux brillants elle savait que c’était une bonne chose de le revoir. Qu’elle devait être heureuse mais elle savait que les choses n’étaient plus les mêmes. Il devait surement être au courant qu’elle était mariée à un autre, avec les interviews et les magazines qui n’avaient pas arrêtés d’en parler. A cette pensée ses mains continuaient de trembler autant et elle n’arrivait pas à les arrêter, elle ne voulait pas qu’il croit qu’elle était avec quelqu’un parce qu’aussi idiot que cela puisse paraître elle voulait qu’il la voit comme la Zaara d’autrefois, celle avec qui il avait partagé une certaine période de sa vie, Zaara, celle qui partageait sa vie. Cette sensation étrange qui venait de la reprendre après toutes ces années. Cette douleur qu’elle avait réussie à faire taire tout ce bordel qui l’avait tourmenté, elle n’était pas prête à affronter de nouveau ces sentiments. Mais elle allait y faire face, elle voulait y faire face. Parce qu’elle se rendait compte d’une chose, Sameer n’a jamais quitté son cœur, ses pensées ou même son quotidien. Il est et restera l’homme avec qui elle veut partager sa vie. Et c’était peut être dans ses rêves, dans sa tête et c’est ce qu’elle redoutait le plus, devoir faire face à son rejet. C’est pourquoi, elle respira lentement, essayant de reprendre ses esprits. « Je suis vraiment désolée pour ta tenue… je ne t’avais pas vu… » Souffle-t-elle à mi-mot. Elle sort un petit paquet de mouchoir de son sac et le lui tend en écoutant sa question. Elle sourit gênée et ne sait pas par où commencer sans paraître désespérée. « J’ai l’intention d’emménager à Mumbai à nouveau… Cet hôtel me sert de résidence le temps de trouver quelque chose, je ne sais pas si Dino t’as mis au courant. Et toi ? » lui demande Zaara en souriant à nouveau. « Je veux dire … et toi que fais-tu ici ? » Elle ne savait pas comment se comporter, c’était étrange parce qu’elle voulait lui plaire … à nouveau. Mais elle ne savait pas s’ils pensaient pareille, elle contrôlait donc ses mouvements, ses paroles. Parce que l’ancienne Zaara en elle, lui aurait sauté au cou et lui aurait offert un câlin. Mais cette Zaara était-elle toujours compatible avec le Sameer d’aujourd’hui ? Elle se doutait bien que non. La dernière fois qu’elle l’avait vu il était fiancé avec une certaine Riya … Elle détestait se l’avouer mais il était surement déjà pris. Et ça, et bien ça faisait mal. Sa raison commençait à lui jouer des tours et elle ne savait pas si elle devait déjà regretter d’avoir mis les pieds à nouveau dans cette ville.
Revenir en haut Aller en bas
Sameer Saxena
    ••FUTUR ADMIRATEUR :: Oh Yeah. Je fais partie du groupe !
avatar

MESSAGES : 215
ETUDE/PROFESSION : DIPLÔME DE DROIT & DE COMMERCE EN POCHE.
PAS DE BOULOT, DÉPENSE L'ARGENT DE SA FAMILLE
A FAIT UN BON PLACEMENT DANS LES PETITES AFFAIRES DE DINO, TOUCHE UN POURCENTAGE QUI LUI ASSURE DÉJÀ UNE RETRAITE PAISIBLE.. ALORS PAS BESOIN DE BOSSER.
AGE : 29ANS
STATUT CIVIL : En couple avec la plus délicieuse des psychopathes Rudhra ♥

MessageSujet: Re: (sameer) - we need to fly ourselves before someone else tells us how   Lun 9 Nov - 11:27


Sameer & Zaara
"Un souvenir qui revient hanter mon présent..."



Sa tenue, ça n'était rien, rien de bien important. Comme tout le monde quand quelqu'un renverse un café, la réaction est bien souvent exagéré, c'est le cas de Sam'. Sous l'effet de la surprise, il se retrouve avec un café chaud sur la veste, ça le surprend, il s'emporte, mais ce n'est pas la fin du monde. Alors il se contente de lui faire un signe de la tête, avec un petit clin d’œil au passage. Ce n'est pas grave. « T'en fais pas va, je vais m'en remettre, un tour chez le pressing et ça ira mieux. » sourire aux lèvres depuis tout à l'heure, il n'arrive pas à le cacher, il est plutôt heureux de la voir, là, devant lui. C'est fou avec le temps qui passe, elle devient de plus en plus belle. Il sait qu'il n'a pas le droit de penser ça, qu'il devrait la détester de son départ sans raison, de ne lui avoir rien dit, mais il ne peut pas. Zaara, restera à tout jamais dans son cœur, son premier véritable amour, celui qu'il ne pourra jamais oublier. Il s'en veut toujours, de ne pas avoir cherché à la retrouver, mais avec son père à l'époque qui l'avait forcé à se marier, il ne pouvait pas faire le fier. Le jeune homme reste un instant à la regarder sans dire un mot, comme pour tenter de se convaincre, qu'elle est bien là, devant ses yeux, que ce n'est pas un mirage. Il est heureux de la trouver là, dans cet hôtel, de retour en ville, il ne va pas dire  le contraire, ça serait un énorme mensonge. Elle lui tend un mouchoir, il rigole tout en le prenant. « Merci.. » il commence alors à frotter sa veste, même s'il sait qu'elle est foutue, le genre de tache qui va mettre trois ans avant de bien vouloir partir, enfin, ce n'est rien.

La curiosité de Sameer reprend le dessus, il veut tout savoir et surtout savoir pourquoi elle est de retour en ville, après plusieurs années sans la voir, le cœur de Sameer manque de s'arrêter de battre. C'est fou, rien que de la regarder, il sait qu'elle restera dans sa vie. Il attend alors sa réponse, essayant de ne pas se perdre dans son regard, pourtant, il aimerait la prendre dans ses bras, lui dire combien il est heureux de la voir, mais il ne peut pas se permettre de faire ça. Surtout en ce moment dans cet hôtel, avec tout les journalistes qui traînent, qui risque d'en profiter pour trouver la nouvelle une du journal. Sameer Saxena enlace une autre femme à quelques jours de son mariage, ouh, les gros titres qui risquent une fois de plus de compliquer sa vie. Elle commence alors à lui parler, son sourire vient à disparaître à la fin de sa phrase. Dino, son meilleur ami était au courant de la venu de Zaara, mais n'avait pas pris la peine de lui dire, ça voulait dire qu'il allait peut-être balancer pour le mariage. Sans s'en rendre compte, il serre son poing le long de son corps tout en tentant de paraître détendu. « C'est super ! Si t'as besoin d'aide pour trouver un logement, n'hésite pas à me le dire, je veux bien t'aider. » il affiche un grand sourire. Pourquoi le voilà en train de lui proposer de l'aide ? Lui même n'en sait rien, c'est plus fort que lui, peut-être parce qu'il a peur de la voir sortir de sa vie une fois de plus. « Dino, oui, non.. Disons que nous ne nous sommes pas vu depuis quelques temps.. » le visage de Sameer change, il se rend compte, qu'il ne voit plus ses amis. Qu'il est en train de s'éloigner de tout le monde et de faire n'importe quoi de sa vie. Même s'il tente de tout remettre en ordre depuis le décès de son père, sa vie va trop vite. Tout se passe trop vite, tout prend une tournure trop rapide, il tente de garder le sourire, mais son regard montre bien qu'il se torture l'esprit. Elle lui retourne la question et lui, il ne sait même pas quoi répondre. Il se racle la gorge et se passe une main dans les cheveux, signe qu'il cherche ce qu'il va bien pouvoir lui répondre. « Je venais voir un ami qui va bientôt se marier.. » il affiche un sourire gêné à la fin de sa phrase. Le menteur, pourquoi n'a t-il pas la force de lui dire que c'est lui le futur marié et que c'est lui qui vient ici pour rencontrer des organisateurs. « Rien de bien passionnant dans ma vie. » bon la encore un mensonge, mais, il n'a pas envie de la faire fuir. Il ne sait même pas par ou commencer. Entre son divorce, sa prise de tête avec son père, son départ pour l'enterrement sa nourrice, lui qui tue quelqu'un, sa virée en prison, la drogue, ses prises de têtes sans cesse avec sa famille, la mort de son père. Trop de trucs à dire, trop de trucs que même lui tente d'oublier. Il ne risque pas de lui dire tout ça. « Est-ce que je peux te changer ton programme de la journée et te proposer de boire un café ? Tu me dois bien ça ! » il affiche un immense sourire qui montre qu'elle a intérêt de dire oui, sinon, il ne va pas la lâcher. « Comme-ça on pourra se raconter nos vies merveilleuses.. » il souffle ça, avec cette pointe d'ironie dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (sameer) - we need to fly ourselves before someone else tells us how   

Revenir en haut Aller en bas
 

(sameer) - we need to fly ourselves before someone else tells us how

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•• B O L L Y W O O D . Z E N D E G I :: •• MUMBAI MERI JAAN, the city. :: Quartier Nord :: Indian Palace-