Partagez | 
 

 Un coeur brisé pour en soigner un autre [Liam & Parvati]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Parvati Roy-Hamilton
    ••NOUVEAU :: Puis-je avoir une petite place ?
avatar

MESSAGES : 28
ETUDE/PROFESSION : psychologue spécialisée dans les troubles relationnels
AGE : 35 ans
STATUT CIVIL : mariée à scott a. hamilton, en instance de divorce

MessageSujet: Un coeur brisé pour en soigner un autre [Liam & Parvati]   Lun 29 Fév - 19:03

Assise dans son fauteuil, face à son bureau, Parvati est penssive, entre l'arrivée de Scott et sa petite princesse qui est malade, Parvati ne sait plus où donner de la tête. Isha est constamment occupée avec le boulot, elle ne la voit que rarement le soir, et Gautam est actuellement en voyage. Les deux personnes à qui elle parle habituellement ne sont pas là. En quittant le Royaume-Uni,  Parvati pensait pouvoir faire une croix sur son passé, oublier Scott. Après tout, elle avait ses deux petites chéries, et tout se passait très bien jusqu'à ce que Ayda tombe malade, et qu'elle nécéssite une interventio de son géniteur. Le fait de revoir Scott après si longtemps, ne laisse pas indifférente la brunette, il a été son premier amour, mais surtout le père de ses filles. Bien qu'elle le repousse et qu'elle reste froide et insensible face à lui, elle s'est tout de même rendue compte que les sentiments qu'elle pensait avoir éteint sont toujours présents, elle tient toujours à lui, et elle souffre toujours de ce qu'il lui a fait subir. 


Un coup à la porte la fait sortir de ses pensées, c'est sa secrétaire qui lui annonce que son rendez vous est arrivé.  Parvati, ouvre son carnet, aujourd'hui, elle rencontre un nouveau patient, un certain Liam, un homme avec des antécédents de violence conjugal. Elle sait déjà que ce rendez vous va s'avèrait être très compliqué. L'initiative de ce premier rendez vous ne venez pas de lui mais de sa conjointe Ishani Carter Solanki, qui est d'ailleurs une cousine de sa cousine Sanjana Roy. C'est elle qui l'a recommandé.


Parvati jette un regard à sa secrétaire avant de passer ses mains dans ses cheveux, « merci, vous pouvez le faire entrer » dit-elle en ouvrant son carnet pour se faire un petit récapitulatif sur le patient qu'elle doit rencontrer, un certain  Liam Solanki, avec des antécédents d'alcoolémie et de violence.


La porte s'ouvre, Parvati se lève et sourit pour acceuillir son patient, elle s'avance vers lui et lui tend la main, « Monsieur Solanki, enchantée Docteur Parvati Roy-Ham..» elle s'arrête, elle a encore cette habitude de prendre son nom d'épouse. Elle se rattrape avec un grand sourire, « Installez vous » ajouta-t-elle en montrant de la main le fauteuil où il doit s'installer. 
Le jeune homme n'a pas l'air si ravi d'être ici, à son regard, Parvati sait bien qu'il va être difficile pour elle de le mettre en confiance pour commencer la thérapie, il a l'air d'être un homme très fier, froid, mais surtout méfiant.


« vous avez trouvé facilement le cabinet ? » lui demande-t-elle dire de commencer la discussion sans le brusquer.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Solanki
    ••NOUVEAU :: Puis-je avoir une petite place ?
avatar

MESSAGES : 18
ETUDE/PROFESSION : * *Actionnaire à temps plein pour l'hôpital
* Ancien militaire
* En noir, vente d'armes illégales
AGE : 35 ans
STATUT CIVIL : Marié à la plus belle femme du monde : Ishani Carter-Solanki

MessageSujet: Re: Un coeur brisé pour en soigner un autre [Liam & Parvati]   Mer 2 Mar - 18:41

  
 
" Lorsque les mots ne franchissent pas les lèvres, ils s'en vont hurler au fond de l'âme. " Christian Bobin


 
S'arrêtant  au détour d'une ruelle, Liam descend de voiture et comme à son habitude , chasse un pli imaginaire sur son pantalon. Il tapote ses poches à la recherche de ses cigarettes et lorsqu'il a trouvé son paquet, en sort une et l'allume. Matt, son homme à tout faire, sort du hangar qui se trouve à quelques centimètres de là et s'avance vers lui, en tendant la main. Liam, tire sur sa clope tout en lui rendant sa poignée de main et l'interroge du regard. Avec Matt, pas besoin de mot pour se faire comprendre et c'est ce qui faisait qu'il était le meilleur de son équipe. En plus de tout comprendre en quelques secondes, c'était un homme discret et qui faisait précisément ce qu'on lui demandait. Un travail vite fait bien fait quoi. " La marchandise est arrivée Monsieur, le client devrait arrivé normalement vers 15h20. " Liam lève son bras et regarde la montre en argent massif qui orne son poignet. Il restait encore une heure avant que celui-ci n'arrive. " Parfait. " Il suit Matt à l'intérieur du hangar et s'arrête devant les énormes caisses de bois posées en plein milieu de la pièce. Il pose les yeux sur le dessin qui ornait les caisses : des appareils de technologie. Liam sourit en pensant à ce qu'il y avait vraiment dans les caisses. fallait vraiment être intelligent et discret comme lui pour que ces caisses passent la douane sans être ouvertes. Il ne se rappelait même plus quand il avait commencé à faire ce boulot . Principal actionnaire de l'hôpital , il ne savait plus où donner de la tête en travail et même avec tout l'argent qu'il gagnait, il aurait pu profiter de la belle vie à siroter des cocktails au bord de la mer. Cependant, ce métier l'ennuyait particulièrement. Il détestait toutes ces réunions, toute cette paperasse dont il s'occupait. A la base, il était devenu le plus grand actionnaire de l'hôpital rachetant une par une les parts de chacun dans le seul but d'avoir sa femme dans son champ de vision. Énormément possessif et jaloux, il se sentait obligé de la savoir près de lui. Il pouvait surveiller toutes ses allées et venues, ainsi que les hommes qui lui tournait autour. Si elle savait qu'en vrai, il détestait son métier et n'était là que pour elle. Enfin tout ça pour dire qu'il avait ce besoin de danger et d'adrénaline, comme à l'époque où il était à l'armée. Liam avait donc fini par intégrer une équipe en noir, de vente illégales d'armes. Etant du genre à tenir la place d'homme puissant et à la tête de son trafic, il avait laissé derrière lui ceux qui lui avait appris le métier, pour ouvrir à Mumbai, son propre réseau de vente illégale. Si les gens savaient ce que l'actionnaire en costume/ cravate était vraiment, il resterait sûrement sur le cul car il jouait parfaitement l'homme d'affaire, droit dans ses bottes. Même sa femme ne savait pas ce qu'il faisait. Des années qu'il lui mentait, prétextant des rendez-vous et des voyages d'affaires alors qu'il était juste là caché dans ce hangar paumé, à surveiller les allées et venues de sa marchandise. 
La sonnerie d'un message le fait sortir de ses pensées. Il sort son téléphone et regarde ce qu'affiche l'écran. Le voilà qu'il pense à elle et elle lui envoie un message : " Liam, n'oublie pas ton rendez-vous aujourd'hui à 15h30 ... Je t'aime .. " Liam serre la mâchoire car il avait complètement oublier ce putain de rendez-vous auquel il ne voulait pas y aller. Il avait fait plaisir à sa femme en lui promettant d'aller consulter un psy qui pourrait l'aider, les aider mais sa fierté prenait le dessus et lui mettait un blocage net. Il savait très bien qu'il avait un gros problème et qu'il était traumatisé psychologiquement de par son passé mais il savait très bien aussi qu'il n'arriverait pas à mettre de mots sur ce qu'il ressentait ou sur ce qu'il lui passait par la tête lorsqu'il levait la main sur Ishani ... Liam se passe une main sur son visage et se tourne vers Matt : " Tu vas devoir t'en occuper seul, je dois y aller. J'avais oublier que j'avais un imprévu .. Je te laisse faire? t'as l'habitude de toute façon. " " Ne vous inquiétez pas Chef, je vous rapporte l'argent ce soir. " Liam fait un signe de tête à ses hommes et sort du hangar. Il retient un soupir et se dit qu'il allait en finir avec ce rendez-vous plus vite que prévu. Il irait se présenter pour faire plaisir à sa femme et c'est tout. Il remonte dans sa voiture et démarre en trombe. Quelques minutes plus tard, il s'arrête devant le bâtiment où se trouvait le bureau de la psy. Une fois à l'intérieur, il appuie sur le bouton de l'ascenseur et pénètre dans l'habitacle lorsque celui-ci arrive. Le jeune homme serre la mâchoire ainsi que ses poings dans ses poches. La nervosité était entrain de le gagner et ça sonnait pas bon. Arrivé à l'étage, il se dirige vers la secrétaire et donne son nom. Elle lui demande de patienter et va l'annoncer. Jetant un regard à la salle d'attente, il grimace légèrement en voyant toutes ces personnes différentes. Il avait l'impression d'être un malade mental qui venait se faire soigner. Il faisait tâche avec son costume gris bien repassé, au milieu de ces gens normaux. N'ayant aucune envie de s'asseoir, Liam reste debout jusqu'à ce que la secrétaire lui fait signe d'entrer. Il se dirige à grands pas vers le bureau et referme la porte derrière lui. Une jolie brune aux yeux verts l’accueille en souriant et en lui tendant sa main. S'il avait été bourré, il aurait apprécié ce qu'il voyait comme à son habitude, oubliant complètement sa femme mais là ayant toute sa tête et se rappelant pourquoi il était là, lui donnait qu'une envie, celle de déguerpir. Il serre dans sa grande main, celle plus petite et douce de la psy. Ses yeux à lui restait froids et sa mâchoire contractée. " Bonjour ... " La demoiselle lui fait signe de s'installer et il s'assied, croisant ses bras. Elle lui pose une question, sûrement afin de le mettre à l'aise mais Liam chasse sa question d'un signe de la main et réplique d'une voix qui se veut sèche : " On peut oublier les formules d'usage et en venir au fait . Plutôt on aura fini, plutôt sera le mieux .. " en jetant un regard à sa montre. Il relève le regard et hausse un sourcil tout en posant ses yeux bleus sur la belle indienne qui se tenait droite devant lui.





made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Parvati Roy-Hamilton
    ••NOUVEAU :: Puis-je avoir une petite place ?
avatar

MESSAGES : 28
ETUDE/PROFESSION : psychologue spécialisée dans les troubles relationnels
AGE : 35 ans
STATUT CIVIL : mariée à scott a. hamilton, en instance de divorce

MessageSujet: Re: Un coeur brisé pour en soigner un autre [Liam & Parvati]   Mer 2 Mar - 20:18

Paro avait bel et bien raison, son nouveau patient n'avait aucune envie de venir, et il ne s'est pas caché pour le lui faire comprendre. En une seule phrase elle a pu découvrir et analyser une partie de sa personnalité, cette façon de vouloir contrôler la situation et "diriger" l'entretien montre bien que cet homme est très fier, un petit peu orgueilleux, il aime diriger, et peut avoir l'impression d'être seul contre le monde entier. Parvati sourit, elle ne veut pas le brusquer, avec une personne dans la typologie de Monsieur Solanki, il faut savoir écouté sans pour autant attendre beaucoup de réponse, il faut qu'elle le questionne car il ne se dévoilera pas facilement à elle.

« Oui bien sûr, monsieur Solanki, je vois que vous êtes à cheval sur le timing » répliqua-t-elle un petit sourire sur le coin des lèvres. Parvati pense qu'en parlant ou pluôt en pensant à la place de son patient, il va réagir et répliquer, il a l'air d'être un homme qui n'aime ni être diriger, ni être profiler, c'est donc la seule optique qu'elle a pour obtenir de rapides résultats avec son patient sans le brusquer pour autant.

Afin d'essayer d'orienter implicitement la conversation, Parvati pose son regard sur son bibliothèque, elle l'avait préparer du matin en mettant en avant des livres sur la violence, la violence conjugale, et la jalousie maladive et ses dangers. Son but, ici est d'intriguer son patient afin qu'il regarde à son tour les livres, et qu'il se sente touché, d'après ce que lui a expliqué sa conjointe, il a des antécédents de violences et de jalousie assez poussée. Mission réussite, Liam pose son regard sur l'étagère, Parvati le regarde discrète puis se racle légèrement la gorge pour le faire sortir de ses pensées et reprendre la conversation :

« Votre conjointe m'a contacté pour prendre un rendez vous avec vous, certaines choses ont besoin de changé, et je pense qu'un avis intérieur vous aidera peut être à y voir plus clair et à enfin comprendre d'où vient véritable le problème » lui avoue-t-elle rapidement, elle essaye de cibler le sujet, « la seule question que j'ai besoin de connaître aujourd'hui, c'est est-ce que vous voulez trouver quel est ce problème qui a poussé votre conjointe à prendre contact avec moi ? Vous pensez vous aussi qu'il y a un problème qui nécessite d'être résolu ? » ajoute-t-elle très sérieusement, elle veut le responsabiliser, qu'il prenne ce rendez vous au sérieux, et qu'il se rende enfin compte de l'ampleure des choses.

Revenir en haut Aller en bas
Liam Solanki
    ••NOUVEAU :: Puis-je avoir une petite place ?
avatar

MESSAGES : 18
ETUDE/PROFESSION : * *Actionnaire à temps plein pour l'hôpital
* Ancien militaire
* En noir, vente d'armes illégales
AGE : 35 ans
STATUT CIVIL : Marié à la plus belle femme du monde : Ishani Carter-Solanki

MessageSujet: Re: Un coeur brisé pour en soigner un autre [Liam & Parvati]   Dim 10 Avr - 22:31

  
 
" Lorsque les mots ne franchissent pas les lèvres, ils s'en vont hurler au fond de l'âme. " Christian Bobin


 
Malgré  l'air froid qu'il affiche et le ton sec de sa voix, la psychiatre ne se laisse pas démonter  et continue de lui sourire. Elle devait avoir l'habitude d'avoir ce genre de cas et bien d'autres dans son bureau : allant du patient prêt  à coopérer, à  celui qui mise tout sur la distance et la réserve. Après  avoir regardé  sa montre, Liam pose une main ( ses doigt en L ) sur sa joue et attend que la professionnelle s'y mette enfin, chose qu'elle ne tarde pas à faire, tout en faisant un léger sous-entendu . Elle rentrait dans son jeu uniquement pour essayer de lui faire baisser sa garde mais c'était mal le connaître. " En effet, donc ne perdons pas de temps je vous prie .  " Sa bouche grimace un petit sourire crispé. Il se demandait ce qu'il foutait là,  il regrettait déjà  la décision prise avec sa femme.  De nature à  garder tout pour lui, Liam ne se livrait jamais à  personne, même pas avec celle qui partageait sa vie, alors c'était pas avec une étrangère qu'il allait s'y mettre. Ishani faisait une erreur en l'envoyant chez la psy car elle savait très bien qu'il était une tombe. Après avoir enduré par le passé, il avait beaucoup de mal à  extérioriser par les mots ce qui le faisait souffrir et sa fierté d'homme l'empêchait de montrer qu'il avait mal ou que la situation avec sa femme le mettait plus bas que terre. Il avait fait plaisir à sa femme de coopérer mais il se rendait compte que ça allait n'être pas aussi facile car lui-même ne savait pas comment expliquer ses actes. Le silence s'installe entre les deux jeunes gens qui se livrent à  une bataille  de regard. Il a l'impression qu'elle essaye de lire  en lui et il n'aime pas ça ce qui le fait se crisper un peu plus. En  même  temps, c'était son travail d'analyser son patient pour en savoir un peu plus sur lui. Le docteur tourne enfin la tête vers la bibliothèque pleine de livres et Liam ne peut s’empêcher de suivre son regard, se demandant  ce qu'elle avait à  prendre son temps alors qu'il venait de lui spécifier qu'il n'avait pas le temps ! Son regard s'arrête sur des gros titres, apparemment bien choisis et surtout bien mis en évidence pour cet entretien. Si les mots qui se dessinent devant ses yeux le transpercent comme des coups de poignards, il ne montre rien, préférant se retenir que de montrer à la jolie brune qu'elle avait visé juste. Cependant, un léger pincement des lèvres finit par le trahir quand il repose ses yeux bleus sur la jeune femme, lui montrant bien que la situation l'agace. Liam finit par se redresser et les bras posés sur l'accoudoir, il joint les doigts en triangle devant lui. La psy lui dit des paroles qu'il sait déjà, d'ailleurs il est là pour ça , extérioriser ce qui ne va pas chez lui. Le problème n'étant pas là, il ne savait pas comment expliquer la chose sinon il l'aurait fait depuis longtemps. Un petit sourire narquois se dessine sur son visage et c'est d'une voix posée qu'il répond : " Je sais très bien pour quel problème ma femme vous a contacté mais le souci, c'est qu'elle sait autant que moi et que vous d'ailleurs, que c'est une perte de temps de chercher la raison du problème. La raison, je la connais déjà .. " * Enfin, je crois ..* Des images de son père qui se suicide devant lui et le corps de Marco déchiqueté dans ses bras, lui font se passer une main sur ses yeux pour chasser ces images de souffrance qui changeait son regard en une seconde. Instinctivement , sa main se baisse pour effleurer le col de sa chemise qui cachait la chaîne de famille de Marco. Liam retient un tremblement de sa main et finit par ajouter de marbre parce qu'il détestait être là en ce moment, il détestait la façon dont elle avait de l'analyser : " Fin soit est ce que l'on pourrait abréger cet entretien ... Dites ce que vous voulez à ma femme, de toute façon, elle sait d'elle-même qu'elle ne tirera rien de cet entrevue. Je dois juste faire un travail sur moi-même, me faut juste de la volonté , pas l'aide d'un psy. " Sa fierté parlait encore pour lui alors qu'à l'intérieur, c'était un homme détruit et un cœur qui saignait. Liam finit par se lever.





made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un coeur brisé pour en soigner un autre [Liam & Parvati]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un coeur brisé pour en soigner un autre [Liam & Parvati]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•• B O L L Y W O O D . Z E N D E G I :: •• MUMBAI MERI JAAN, the city. :: Quartier Sud :: CABINET ROY-HAMILTON-